Autorités malveillantes?

Publié le par Orion71

Quand je parle des autorités malveillantes, je ne parle pas de nos policiers, de nos médecins, de nos professionnels de la santé en général car ce sont tous des gens qui oeuvrent véritablement pour une cause, la santé des gens, et bien sûr leur paie, comme tout le monde. Et pour cette raison, si jamais 'les autorités' canadiennes suivaient les USA, il ne faudrait pas en vouloir à nos médecins, nos infirmières, nos policiers, si ces derniers avaient à exercer leur rôle en toute bonne foi. Imaginez-vous dans leur peau à ces gens, ils peuvent soit se sentir déchirés entre leur conscience et leur carrière, ou bien tout simplement résolus soit à remplir leur rôle ou à le refuser. Ils sont comme nous, ils ont tout
autant besoin de leur paie, enfin bref ce n'était qu'une petite précision, afin d'éclaircir mes opinions qui auraient pu être mal interprétées. Et dans le respect, il est tout à fait possible  d'exprimer notre refus de se faire vacciner, sans craintes de créer un conflit dont nous n'avons pas vraiment envie. Nous avons ce droit, c'est légitime d'y réfléchir, tout simplement.

Pour moi, les autorités malveillantes sont celles et ceux qui tirent les ficelles de certains de nos politiciens, ces dernières peuvent se reconnaître et certaines gens au fait  des événements peuvent les reconnaître également, mais le commun des mortels, le citoyen apolitisé, i.e qui ne s'intéresse pas à la politique, croit que les politiciens font figure de réelle autorité sur le peuple. Il n'en est rien, car comme je le disais plus haut pour certains travailleurs, il y a aussi beaucoup de politiciens qui oeuvrent véritablement pour une cause, la démocratie, même si elle est factice. Ils le font sincèrement, et je mettrais ma main au feu que bon nombre d'entre eux finissent par se rendre compte que la démocratie n'est qu'un mot qui n'a aujourd'hui plus de sens, tout comme la droite ou la gauche, car au delà de tout ça, il y a le fascisme, ce qu'on appelle le néo-fascisme.

Pour vulgariser mon idée sur le néo-fascisme, c'est qu'aujourd'hui, au lieu de voir des compagnies corrompre des politiciens à l'affût des pots de vins, ils les choisissent longtemps à l'avance, le temps de les former et les placer en observateurs, puis leur donnent leur bénédiction pour prendre le pouvoir d'un pays ou d'une province. Il en résulte donc plus de négociations entre compagnies et gouvernements, mais de position de force de l'industrie face au gouvernement. Parlant d'industrie, je parle des compagnies américaines telles que Bechtel, Monsanto, Microsoft, Coke, Pepsi, etc.. mais aussi de la Réserve Fédérale. Ben oui, ça fait partie de l'industrie, ils produisent le dollar américain et le vendent au pays, c'est donc l'industrie du dollar.

Depuis 60 ans, nous sommes devenus des consommateurs, notre valeur est mesurée par notre niveau de consommation, c'est le résultat du pouvoir politique de l'industrie sur notre vie personnelle, du fascisme. Nous sommes devenus des produits, des produits qui servent à consommer: acheter, utiliser, s'abonner, jeter, acheter, utiliser, s'abonner, jeter, etc, etc..Nous travaillons afin de suivre ce schéma qui régit maintenant la normalité sociale, à point tel qu'une personne qui gagne son pain illégalement ou immoralement, est mieux perçue que ceux qui ne travaillent point! Aye j'ai déjà vu un parrain de la mafia italienne quasiment louangé dans certains journaux et y avait pas mal de monde qui avaient une certaine estime à son égard. Pourtant, nous savons tous que ce sont des criminels, mais des criminels qui font du cash, beaucoup de cash, c'est pourquoi ils sont respectés en général! Placez d'autre gens, pauvres et sans envergures (qui consomment peu), dans les mêmes rôles que ceux de la mafia et vous pouvez tout de suite imaginer que personne n'aura de sympathie à leur égard.. Je place la mafia dans l'industrie. 

Quand on dit qu'une compagnie est une personne morale au sens de la loi, alors on devrait la comparer à une personne dans la réalité: elle serait un enfant psychopathe. Si vous en avez la chance, visionnez ces deux documentaires :

La corporation 
1ère partie:
http://video.google.fr/videoplay?docid=-1228437881529561667&ei=ndfjSoSaFt-5lQfR4-ibDQ&q=la+corporation&dur=3#
2e partie:
http://video.google.fr/videoplay?docid=-7310636953754188862&ei=ndfjSoSaFt-5lQfR4-ibDQ&q=la+corporation&dur=3#

Le bal des maitres du monde
http://video.google.fr/videoplay?docid=-3268598711792388588#

Dans ce dernier documentaire, on voit bien l'arrogance de ces élites qui semblent avoir perdu contact avec la réalité, surtout le président de Nestlé.. Bien, tout ça pour dire que sachant que l'industrie a une emprise sur les politiques nationales et internationales, elles exercent donc un pouvoir supra-national: différent de international car c'est un pouvoir au dessus de toute nation, et non partagé entre les nations. Les visées des néo-fascistes (néo-cons, chrétiens sionistes et sionistes de toute autre religion, et industriels mégalo) ne sont ni plus ni moins que le contrôle des peuples entiers de la planète: leur produit quoi!

C'est normal et logique, si on se place dans leur vision des choses. Nous sommes les produits de ces industries qui ont besoin de nous, oui nous qui avons besoin d'elles! Nous travaillons pour acheter, utiliser, s'abonner, jeter, et recommencer, et pour manger aussi bien sûr. Quelle compagnie consciencieuse ne fait pas l'inventaire de ses stocks? Quelle compagnie n'essaie pas de devenir de plus en plus efficace? Toutes les compagnies le font, en particulier celles qui mènent le bal.

Alors il est normal et logique qu'ils désirent nous implanter une micro-puce lors d'un événement comme par exemple la prochaine campagne de vaccination, mais peut-être lors d'un autre événement aussi, qui sait. Mais il y a des gens qui ont fait des recherches et qui affirment que c'est une possibilité qu'il faudrait envisager et questionner les autorités à ce sujet. L'industrie aimerait bien que les consommateurs puissent consommer fidèlement et régulièrement,  l'industrie aimerait que son produit se porte bien alors en vérifiant qui consomme bien et qui ne consomme pratiquement jamais, elle saura de quel produit on pourra disposer, étant 'désuet'. Qui ne consomme pas coute probablement cher à l'État (aye on s'entend ok, c'est ce qu'on aime faire croire au monde) et donc à l'industrie qui finit par faire du gaspillage (à cause de ceux qui ne consomment pas): c'est le genre de raisons idiotes que les compagnies sont capables de donner pour justifier leurs désirs et actions. Donc en disposant des 'produits désuets' dans des camps de concentration, on sera capable de doser nos productions afin de créer un roulement quasi parfait! Et les 'produits désuets' au lieu d'être éliminés, on s'en servirait pour accomplir des tâches qui serviraient bien entendu l'industrie, et non le peuple.

Toute une fiction vous me direz hahaha! Oui j'avoues que c'est une histoire de fou, j'aimerais tellement que ce soit véritablement de la foutaise, mais comme je préfère comprendre quelquechose avant d'y croire, et bien de plus en plus cette histoire de fou semble être l'histoire que l'on connaît depuis la deuxième guerre. Oui nous sommes le produit de l'industrie car nous avons été élevés par les publicités et les mentalités mercantiles de l'industrie depuis notre tendre enfance. Comme la consommation régit la normalité sociale, nous ne sommes pas tous égaux car notre importance se mesure par notre niveau de consommation. 

Et pour terminer mon idée, lorsque je parle des autorités malveillantes, en l'occurence dans le cas de l'actuelle campagne de vaccination, je parle de l'industrie pharmaceutique et de leurs gras amis. C'est en ayant une vision globale et une ouverture aux hypothèses que l'on finit par comprendre les choses telles qu'elles sont, lorsqu'on a compris, on sait qu'on a compris quand on comprend tout ce qui en découle. Ce qui veut dire qu'on ne comprend pas parce que quelqu'un nous l'a dit, on comprend parce qu'on cherche nous même des réponses en nous, en nous posant les bonnes questions, et pour se les poser ces bonnes questions, il faut être au courant des réels enjeux qui se jouent dans l'actualité politique et économique car ces deux structures de notre société sont celles qui vont avoir un impat direct sur nos droits et libertés.

Il est important de s'informer sur la vaccination, sur les risques, il faut savoir ce qu'il en est des adjuvants, il faut connaître le point de vue des gens qui occupent des postes officiels et qui sont contre la vaccination mais on ne les entend pas à la télé, alors il faut chercher l'information sur internet. Il y a beaucoup d'informations, il faut se faire confiance, pas besoin d'être un spécialiste pour comprendre qu'il faut en prendre et en laisser, on creuse et on cherche et on se fait une idée, puis on essaie de corroborer avec les faits.

En conclusion, au fur et à mesure que l'on comprend les événements qui se déroulent, on se dit qu'on souhaite se tromper dans notre raisonnement, on souhaite avoir tort, alors on cherche dans le sens contraire pour se conforter dans cette optique, et on ne trouve rien pouvant soulager ce sentiment. Ce qui nous amène naturellement à vouloir comprendre pourquoi, comment, et on continue nos recherches jusqu'à ce qu'on trouve enfin un raison, une explication.

Pour comprendre ce qui se passe, il faut se mettre dans la peau de ces rapaces (industrie et pantins politiques) sinon on n'y comprend rien et on a tendance à y voir de la paranoïa. Mais on s'entend que tout cela demande des efforts, de l'énergie et des sacrifices! Plus le temps de passer des heures devant la télé, plus le temps de clavarder à propos de la température, plus le temps de glander! Ce n'est pas tous les gens qui sont disposés à laisser tomber leurs divertissements pour améliorer le sort de tout le reste de l'humanité. C'est triste, mais c'est la réalité et c'est pourquoi on dit que la masse populaire, les moutons, sont ceux qui permettent aux rapaces d'anéantir le naturel humain en nous.

Les questions à se poser lorsqu'on désire connaître des solutions face à ce problème ne sont pas compliquées, au contraire, elles sont très simples, et les solutions le sont tout aussi, mais demandent ce sacrifice que personne ou presque, n'est prêt à faire.

1- Mon comportement, mes décisions, mes actions nuisent-elles à autrui?

2- Mon comportement, mes décisions, mes actions peuvent-elles contribuer à améliorer mon sort sans nuire à autrui?

3- Mon comportement, mes décisions, mes actions sont-elles nécéssaires à mon bien-être? (Ais-je vraiment besoin d'un cellulaire? Ais-je vraiment besoin de prendre tel ou tel abonnement? Ais-je vraiment besoin de demander la permission au gouvernement pour aider autrui?)

4- Mon comportement, mes décisions, mes actions définissent-elles ce que je suis? Suis-je authentique et honnête avec moi dans mes actions?

Bref, ces questions sont à se poser jour après jour, jusqu'à ce qu'elles deviennent automatiques, jusqu'à ce qu'elles deviennent la régie sociale. Bien sûr les gros capitalistes pesants ne veulent rien savoir d'abandonner leur pactole pour le bien commun, exactement de la même manière que ceux qui ont plus de moyens que d'autres dans la société. On s'attache à une piscine (que c'est donc merveilleux, ma vie est belle depuis que j'ai une piscine!!) Le jour où nous seront fiers de NOUS et non pas de ce que nous AVONS ou pensons AVOIR, l'humanité aura fait le plus grand pas vers une évolution harmonieuse.

Je défie quiconque lisant ce texte, de le contredire en amenant des idées, des arguments et des questions.    




Commenter cet article