En réponse à l'article : Canada fasciste

Publié le par Orion71

lien de l'article:

http://www.vigile.net/Canada-fasciste

 

La différence entre Harper et les autres comme Martin et Chrétien, c'est qu'il ne se cache pas pour employer les mêmes méthodes que les américains utilisent depuis des lustres, c'est d'autant plus facile de le faire pour lui en raison du climat anti-TERRORISTE instauré par les USA.. Le Québec n'est pas en reste, Charest, tout comme Harper, ne se cache plus non plus. On n'a qu'à penser à la CDPQ, au calendrier de la Courchesne (min de l'éducation), aux menaces du Bolduc envers les infirmières pendant l'hystérie sociale dela H1N1, aux appels, de ce même personnage, à la responsabilité sociale de se faire vacciner! Or, tout le monde a oublié ce qui s'est passé l'automne dernier, c'est pourquoi ça va recommencer en 2010. L'actualité est remplie d'évidences que le fascisme bat son plein au Cacanada et au Culbec.

Et pour en revenir à Harper, il faut dire que les médias et la population l'aident à continuer comme il fait. Lors du scandale de la Couillard, la Fée des ralistes, si les médias avaient porté leur attention sur autre chose que ses boules proéminentes, un appât auquel les québécois ont mordu à pleines dents, sans poser plus de questions, qui sait quelles informations auraient sorti au grand jour.

Il se trouve que la Fée des ralistes avait un 'contrat matrimonial' avec Bernier, et qu'elle constituait probablement un danger pour les fascistes vû son exposition publique. Heureusement pour eux, les médias ont dévié toute l'attention sur les mammelles. Les fascistes ont de plus rapidement sorti un livre sur l'histoire de la Fée des ralistes, Julie Couillard, et Harper, la marionnette facilitante des fascistes, est donc lavé de tout soupçon et encore utilisable.

Faut-il rappeler qu'un document confidentiel fédéral, probablement libellé sécurité nationale,  s'était retrouvé dans l'appartement de la Fée des ralistes? Faut-il rappeler que cette grande dame aux gros attributs n'en est pas à ses premières fréquentations avec le pouvoir et le crime organisé? Personne, médias ou peuple, policier ou politicien, personne n'a gratté le bobo.. Est-ce à dire que nous savons tous que nous sommes sous l'emprise des fascistes depuis si longtemps qu'on ne croit plus à la liberté et qu'on accepte cet état de fait, ou si c'est plutôt l'ignorance qui fait en sorte que les médias peuvent facilement être manipulés par les fascistes à leur guise, jetant un voile sur toute exaction politique liberticide et capitaliste? Les deux questions sont bonnes, en fait la deuxième répond à la première, il y a tant d'ignorance à ce propos dans la société que tout espoir de ceux qui connaissent le problème s'en retrouve étouffé.

Et comment ne pas tomber dans le sectarisme pour tenter d'éveiller les gens à leur situation politique? Toute personne qui tente de propager un message, quel qu'il soit, entre dans la nouvelle catégorie des gourous, sectes de l'ultra-gauche. Alors on se la ferme, on chiâle, on se lamente, et on continue de vivre en bon capitaliste nourissant son oppresseur.

Est-ce qu'on se rend compte qu'on participe à un cercle-vicieux? Je veux dire, les valeurs sociales font en sorte que tout mène au capitalisme. Lorsqu'on devient un 'gourou' aux yeux des fascistes, c'est-à-dire toute personne qui regroupe des gens dans des forums, des conférences, des débats, des émissions de radio, de télé, pour susciter l'éveil social et qui assume le statut de gourou imposé, se voit lui aussi participer à la machine car c'est devenu son gagne-pain! N'y a-t-il pas là un conflit d'intérêts? Si notre gagne-pain est la dénonciation du fascisme et la promotion de la liberté nationale et individuelle, n'a-t-on pas intérêt à vouloir garder ceux que ça intéresse près de nous? De garder nos bons clients? Car ils sont peu nombreux, ceux qui vont aux conférences une fois par curiosité sont les exceptions. Juste pour dire. Donc pour garder nos clients, on risque de ne pas être capable d'aller chercher de nouveaux clients donc de susciter l'éveil. Finalement, ces derniers finissent par prêcher aux intiés et par sortir des histoires à dormir debout pour garder l'intérêt, ce qui est définitivement plus payant.

Mais au final, on se rend compte que ces gens ne font aucun effet allant dans le sens de leurs objectifs, mis à part pour quelques personnes. L'effet majeur obtenu étant plutôt la méprise de la majorité des gens, et avec raison. Alors personne ne veut se voir ridiculisé et perdre ses amis donc personne ne le fait sauf quelques exceptions.

On s'entend que tant qu'il n'y a pas de mouvement de masse, on ne peut faire autrement que de participer au systeme ou bien devenir sdf, mais ce n'est pas pour cette raison qu'il faut baisser les bras.

Ceux qui le font par temps perdu, après le travail, sans penser à faire de profits, même s'ils participent au système, ils ont plus de crédibilité car leur participation au systeme vient de leur travail et non de leur action sur la mentalité des gens. Et comme ces derniers le font individuellement, sans se regrouper avec qui que ce soit, ils sont à l'abri des accusations de sectarisme. Si tous et chacun faisait ainsi sur internet, les effets sociaux seraient probablement plus sentis. Ce qu'on a aujourd'hui, ce sont des regroupements qui se tiennent coude-à-coude, fermés aux commentaires indésirables, s'insultant de toute critique imprévisible, attirant la dérision et l'insulte.

Je n'ai rien contre les blogueurs et leurs amis, mais quand tu vois des liens qui reviennent toujours sur presque toutes les pages où il y a de la clientèle et de l'argent à faire, mais nulle par ailleurs, ça finit par taper sur le système et c'est là qu'on se rend compte du cercle vicieux et ça provoque une forte baisse d'intérêt considérant les infos à sensation payantes qui deviennent leur vache-à-lait.

J'y reviens souvent mais n'en reviens toujours pas: deux personnes connues dans le milieu de la contre-culture au québec sur internet: l'un a expliqué que Jésus était québécois, crucifié à deux Montagne près de Oka, que la Côte-Nord du Québec était en fait la Judée et une partie de l'Égypte, que Montréal est la vraie Jérusalem, etc, etc... Et l'autre montrant une vidéo où on voit un effet lens-flare flagrant pendant le mouvement de la caméra d'une sonde spatiale, il affirme que c'est une méga explosion venant du bris de l'alignement de trois planètes faisant en sorte que Jupiter s'était enflammée pour devenir notre 2e soleil! Même après lui avoir demandé de se rétracter là dessus, il n'en fit rien, pas même une réponse à mon message. C'est là que j'ai compris que les informations à sensation payantes sont la vache-à-lait de ces personnages et que par conséquent, leur crédibilité est nulle, la seule bonne chose est le relai de certains liens, leurs opinions et raisonnements ne sont plus pour moi qu'une raison de cesser de les lire. Mais malgré ce genre de comportement, ils demeurent les plus en vue dans le domaine, minant tout espoir de raison et de liberté chez ceux qui triment dur bénévolement et par véritable intérêt de la chose et non aux profits.

Tant que ce genre des regroupements incluant de tels personnages feront office de porte-parole ou de façade aux gens voulant éveiller le peuple à la liberté, rien ne se concrétisera. Brisons en deux le 'divided we fall, together we stand'. La première impression de ce précepte n'est bon que pour les petits groupes, et c'est vrai. Mais quand il s'agit de s'unir tous, pas en plusieurs petits groupes, mais en un grand groupe, on respecte encore le principe mais à plus grande échelle ce qui implique de briser les petits groupes qui risquent de nes pas bien s'entendre et finir par foutre le bordel. C'est ce que les facistes veulent, que nous nous regroupions en petits groupes. Brisons cette mentalité, changeons les choses nous-même, cessons de compter sur les autres et faisons les choses naturellement. Il suffit de s'en tenir à des priorités humaines plutôt qu'économiques et vlan dans les dents des fascistes, byebye, bonsoir, mort le facisme.    

Commenter cet article